Qu’est-ce qu’un terrain de loisirs ?

Le terrain de loisirs est un espace aménagé qui constitue un parc résidentiel de loisirs. Il s’apparente à un terrain de camping, à quelques différences près. En fait, l’appellation « terrain de loisirs », relève de son usage, et non de sa catégorie juridique ou du code de l’urbanisme. Etroitement lié à l’activité du camping, cette parcelle privée est prévue pour recevoir des hébergements typiques du PRL tels que le mobil-home, les HLL et la caravane très rarement. Le terrain de loisirs est tout à fait comparable aux emplacements, sauf qu’il est plus spacieux, soit le double d’un emplacement en camping avec la possibilité de stationner devant la résidence mobile. Ainsi donc, ce terrain offre de nombreuses possibilités d’exploitation, que ce soit pour jardiner ou y implanter son hébergement en camping.

Présentation du terrain de loisirs

Bien plus qu’un simple espace en plein air, le terrain de loisirs revêt un espace ludique. En général, il peut être une partie d’un lotissement ou de plusieurs lots dans un PRL. Il s’agit donc d’une parcelle naturelle, clôturée ou non dont l’appellation relève de la pratique. En tant que terrain agricole, il se prête à la création de jardin potager. Auprès des vacanciers, il est notamment sollicité pour y prendre le soleil et se ressourcer dans un environnement agréable. En France, de nombreux terrains dit « de loisirs » sont disponibles à la vente. Vous n’aurez qu’à choisir celui qui répond à vos attentes en termes d’emplacement, d’exposition et de superficie.

Quelles sont les utilisations d’un terrain de loisirs ?

Comme nous venons de le voir, le choix d’un terrain de loisirs se fera en fonction de ses caractéristiques. Son futur propriétaire va porter son attention sur l’emplacement, l’agrément et l’environnement dans lequel il se situe. Si vous comptez l’utiliser pour le jardinage, un point d’eau à proximité est fort souhaitable. En revanche, pour une utilisation ludique en tant que résidence secondaire pour vos vacances, certaines conditions sont à prendre en compte. En effet, tous les terrains de loisirs ne sont pas en mesure d’accueillir des caravanes, camping-car ou résidences mobiles. Ces types d’installation sont déterminés par un décret. Le camping est librement pratiqué sur le terrain de loisirs à condition qu’il ne soit pas localisé sur les voies publiques, hors de l’emprise des routes. Toutefois, vous devez avoir l’accord du propriétaire, voire de celui qui a la jouissance du sol.